Député de la 1ère circonscription du Rhône, Conseiller métropolitain de Lyon

Député de la première circonscription du Rhône Conseiller métropolitain de Lyon

Soutien aux écoles de production

En circonscription

Depuis le début du mandat, nous travaillons avec la fédération des écoles de production, implantée à Fourvière dans le 5e arrondissement de Lyon, pour développer ce modèle d'enseignement privé et gratuit prometteur en France. Ainsi, d'une vingtaine d'écoles en 2017, le cap des 40 écoles a été franchi et l'objectif est au doublement d'ici fin 2023. A Lyon, c'est dans le 9e arrondissement à Gorge de Loup qu'une école accueille chaque année des jeunes de 15 à 18 ans en situation de décrochage scolaire pour leur apprendre un métier de l'industrie. Nous sommes de nombreux parlementaires à soutenir ce modèle du "faire pour apprendre", et face à l'engouement du gouvernement, en particulier des Ministres de l'Industrie Agnès Pannier Runacher et du Travail Elisabeth Borne, nous appelons les porteurs de projets à faire fleurir des écoles dans tous les territoires. Notre tribune à lire dans La Croix

 

« Nous, parlementaires de la majorité, voulons soutenir le développement des 

La Nation sera là pour vous accompagner. C’est le message du président de la République à la jeunesse française lorsqu’il annonce le contrat engagement jeune. Les jeunes de moins de 26 ans en manque de perspectives mais motivés pour suivre une formation à compter du 1er mars 2022 bénéficieront d’une allocation jusqu’à 500 € par mois. Si le chômage se résorbe, il y a encore en France des centaines de milliers de postes à pourvoir, notamment dans les métiers de l’industrie, qui font leur retour en grâce au lendemain de la crise sanitaire.

L’industrie propose près de 100 000 emplois sur tout le territoire sans réussir à recruter. Alors que nous sommes à un moment critique de réindustrialisation et de relocalisation, notre industrie doit freiner son développement, faute des compétences nécessaires. En complément des lycées techniques et des centres de formation des apprentis, le modèle des Écoles de Production apporte un début de réponse à ce paradoxe.

Les Écoles de Production sont des établissements privés d’enseignement, à but non lucratif, reconnus par l’État. Elles proposent un enseignement gratuit, à la fois fondamental et technique, à des jeunes de 15 ans, qui sont identifiés comme décrocheurs, et qui ont besoin de « faire pour apprendre ». Durant deux années, ils reprennent goût à la collectivité, au travail et retrouvent la fierté de produire et de se projeter dans un avenir possible. À l’issue de leur scolarité diplômante, la moitié des jeunes décident de continuer leurs études et les autres se voient proposer en moyenne 4 à 5 offres d’emploi en CDI.

Synergie entre un bassin d’emploi, des industriels et des jeunes

Les Écoles de Production réussissent là où d’autres dispositifs sont moins efficaces face au décrochage scolaire. Nous sommes nombreux, élus au cœur de nos territoires, associations et entreprises, à encourager ces projets, à contribuer à créer cette synergie entre un bassin d’emploi, des industriels et des jeunes. On compte déjà 41 Écoles en France et elles accueillent un peu plus de 1 200 élèves chaque année. Il est temps de capitaliser sur le succès de ce modèle et de déployer des Écoles sur tout le territoire. Car comme le dit Périclès, « si on veut obtenir quelque chose que l’on n’a jamais eu, il faut tenter quelque chose que l’on n’a jamais fait ».

Lever les freins encore nombreux

Le gouvernement, par la voix d’Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée à l’industrie, en partenariat avec la Banque des Territoires, vient de lancer un appel à manifestation d’intérêt de 5 millions d’euros pour doubler le nombre d’Écoles d’ici fin 2023.

Nous, parlementaires de la majorité, lançons un appel pour lever les freins et soutenir le développement massif des Écoles de Production. L’avenir des jeunes est notre défi à tous. Nous appelons l’État à sécuriser les financements pour ce qui concerne les investissements dans la chaîne de production et les frais de fonctionnement. Nous appelons le ministère de l’éducation nationale à regrouper et accélérer les inspections des Écoles et à desserrer les contraintes sur la reconnaissance des directeurs d’établissements pour pouvoir recruter des industriels.

Nous appelons toutes les Régions à identifier les opportunités. Seules 6 Régions sur 18 ont signé une convention avec la Fédération Nationale des Écoles de Production et certaines Régions comme Grand Est ou dans les Outre-Mer ne comptent encore aucune École.

Les industriels doivent être au rendez-vous

Enfin, nous appelons les entreprises industrielles à proposer du mécénat de compétence, en détachant, parmi leurs collaborateurs, des porteurs de projet aux compétences-métiers solides, qui soient capables d’établir des partenariats ambitieux et un mode de gestion pérenne. Puisque les élèves passent 60 % de leur temps en situation de production, les industriels doivent être au rendez-vous et passer des contrats de sous-traitance avec les Écoles. Répondre à ces commandes réelles est une véritable source de confiance et de fierté pour les élèves.

Un jeune, une solution. Le gouvernement investit plus de 9 milliards d’euros pour que chaque jeune trouve sa place dans la société. Grâce au soutien de la ministre du travail Élisabeth Borne, il alloue 7,5 millions d’euros aux Écoles de production pour 2022. À nous désormais de saisir cette main tendue et d’impulser, à notre niveau, les Écoles de demain, pour que nos jeunes réinvestissent les métiers qualifiants et que notre industrie sacre son retour en force.

Thomas RUDIGOZ, Député du Rhône,

Sandrine MÖRCH, Députée de Haute-Garonne

Catherine FABRE, Députée de Gironde

Marie-Christine VERDIER-JOUCLAS, Députée du Tarn

Sylvie CHARRIERE, Députée de Seine-Saint-Denis

Corinne VIGNON, Députée de Haute-Garonne

Pascale BOYER, Députée des Hautes-Alpes

Danièle CAZARIAN, Députée du Rhône

Dominique DAVID, Députée de Gironde

Anne BRUGNERA, Députée du Rhône

Jean-Michel MIS, Député de la Loire

Carole GRANDJEAN, Députée de Meurthe-et-Moselle

Anissa KHEDHER, Députée du Rhône

Gilles LE GENDRE, Député de Paris

Fannette CHARVIER, Députée du Doubs

Typhanie DEGOIS, Députée de Savoie

Jean-Marc ZULESI, Député des Bouches-du-Rhône

Sira SYLLA, Députée de Seine-Maritime

Éric ALAUZET, Député du Doubs

Jean-Charles COLAS-ROY, Député de l’Isère

Christophe AREND, Député de Moselle

Gaël LE BOHEC, Député d’Ille-et-Vilaine

Céline CALVEZ, Députée des Hauts-de-Seine

Laurence MAILLART-MEHAIGNERIE, Ille-et-Vilaine

Stella DUPONT, Députée du Maine-et-Loire

Patrice PERROT, Député de la Nièvre

Adrien MORENAS, Député du Vaucluse

Muriel Roques-Etienne, Députée du Tarn

François CORMIER-BOULIGEON, Député du Cher

Thomas GASSILLOUD, Député du Rhône

Patrice ANATO, Député de Seine-Saint-Denis

Philippe CHASSAING, Député de Dordogne

Thierry MICHELS, Député du Bas-Rhin

Yves DANIEL, Député de Loire-Atlantique

Jean-Louis TOURAINE, Député du Rhône

 

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.