Député de la 1ère circonscription du Rhône, Conseiller métropolitain de Lyon

Député de la première circonscription du Rhône Conseiller métropolitain de Lyon

Contre le téléphérique, pour le métro E

23 Fév 2022 Thomas Rudigoz En circonscription

La concertation du SYTRAL sur le transport par câble s'achève, les écologistes doivent enfin entendre les populations et renoncer !

Je suis fermement opposé à ce projet de téléphérique qui est envisagé au détriment du métro E. Écoutons les habitants ! Ils sont 95% à rejeter le téléphérique, ils doivent être entendus dans le débat public. De la même manière, tous les maires des communes concernées, à savoir Lyon 2e, La Mulatière, Sainte-Foy-lès-Lyon, Francheville, sauf bien sûr le maire écologiste de Lyon, ont exprimé leur opposition à ce projet. Ils connaissent leur territoire, faisons-leur confiance.

Tout comme l’ensemble du groupe Progressistes et Républicains à la Métropole de Lyon, je regrette ce coup de tête idéologique qui menace de défigurer les paysages remarquables des territoires parcourus de la colline de Sainte-Foy-lès-Lyon et de Fourvière : les cabines survoleraient des dizaines d’habitations et résidences, et des pylônes seraient installés dans des parcs publics.

C’est ainsi que les études de faisabilité commandées par le SYTRAL déplorent un impact sur l’environnement important : selon le tracé choisi, environ 20 000 mètres carrés d’espaces boisés classés risquent d’être sacrifiés pour implanter les stations et une partie des 57 pylônes. Des effets négatifs directs sont annoncés sur le centre historique de Lyon et sur la qualité patrimoniale des abords des monuments historiques tels le château de Perrache, les ruines du Château à Francheville, le domaine Saint Joseph et l’aqueduc du Gier. Par ailleurs, aucune réponse n’a pour l’heure été apportée au risque d’instabilité des terrains pouvant provoquer des glissements ou éboulements sur les terrains en forte pente où les pylônes seraient implantés.

Je souhaite que ce projet de transport par câble soit abandonné et que des solutions alternatives structurantes soient mises en œuvre : à court terme, l’augmentation de la cadence des bus et du tram-train et la création de parcs relais, et à long-terme évidemment la réalisation du métro E, solution de transport la plus performante pour désengorger les routes de l’Ouest lyonnais, plébiscitée par les habitants.

Avec le Métro E allant jusqu’à la Part-Dieu c’est près de 130 000 déplacements par jour qui pourraient être réalisés, soit entre 40 et 70 000 véhicules en moins sur la voirie. Contrairement au téléphérique qui plafonnerait à 19 000 voyages par jour, le métro serait une véritable alternative à la voiture individuelle pour un secteur fortement touché par des congestions régulières. De premières études et une large concertation avaient été menées au cours du précédent mandat depuis 2016 et les retours étaient très favorables. Sans plus tarder, ayons l’ambition d’un métro E reliant l’Ouest lyonnais au centre-ville avec une stratégie multimodale cohérente, le SYTRAL en a les moyens, alors sortons de cette politique de transport court termiste et rejetée fortement par les populations concernées.


Articles similaires

Derniers articles

Félicitations à Oriane Poly !

Contre le téléphérique, pour le métro E

J'ai voté pour le passe vaccinal

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.