Le maire du 5e Thomas Rudigoz a décidé que trois ou quatre fois par an, quartiers par quartiers, il irait au plus près des habitants. Hier samedi, c’est, accompagné de son équipe municipale, qu’il s’est prêté aux questions des habitants du Point-du-Jour.

Dans la salle de spectacle du théâtre du Point-du-Jour, près de 200 personnes ont répondu à l’invitation de la municipalité. Des impôts locaux à la qualité de l’air, les interrogations ont été très diverses. À chacune d’elle, réponse a été donnée.

Impôts locaux en hausse
Rappelant que les budgets alloués par l’État étaient revus à la baisse, impactant de ce fait les investissements, le maire a indiqué que les hausses d’impôt seraient toutefois modérées (limitées à 4 % sur la taxe d’habitation, 6 % sur la taxe foncière).

D’autres liaisons piétonnes en projet
Autre point très discuté : les déplacements, tant piétonniers qu’en cycles et automobiles. L’adjoint Bertrand Jabouley rappelle la réalisation ou projets de « bandes cyclables », de couloirs en « sites propres » pour les bus, de « ralentisseurs », soulignant que la relation piéton/automobiliste était aussi affaire de « responsabilité partagée ». Sur la question écologique, Céline Faurie-Gauthier, adjointe déléguée à l’Environnement, fait mention de la poursuite du programme de « liaisons piétonnes », tandis que le maire rappelle que la création de la ligne de métro E, qui desservirait le haut du 5e , atténuant ainsi la pollution générée par les transports en surface est à l’étude.

Après plus d’une heure trente d’échanges, toutes et tous se sont rejoints sur la scène du théâtre pour poursuivre les discussions à bâtons rompus.

Par Roland Calba